De l'importance de savoir raconter des histoires : le storytelling à la portée de tous.


Dans notre langue, les expressions qui tournent autour du mot "histoire" sont souvent connotées et laisse entendre que celui qui en raconte ou qui en vit a des choses à se reprocher. Ainsi, on gardera à distance celui ou celle qui "raconte des histoires" (ici synonyme de pipeau, de salade ou de craques) pour lui préférer le type ou la demoiselle "sans histoire". 

Pourtant savoir raconter des histoires est un véritable talent, un outil de communication, une compétence professionnelle même qui permet de valoriser nos projets et nos produits, de mettre en lumière nos qualités et nos parcours, de convaincre et d'influencer. 

Et ce n'est pas donné à tout le monde ! Si certains sauront naturellement capter leur auditoire en racontant une blague lors d'un repas ou conter une histoire pour endormir un enfant, pour d'autres, autres s'imaginent que c'est hors de leur portée ! 

Il suffit pourtant de pas grand chose pour devenir un conteur, un orateur, un narrateur hors pair ! Et l'improvisation théâtrale est une discipline qui permet de connaître, d'apprivoiser et de renforcer tous ces outils narratifs, par le jeu. Car l'improvisateur est à la fois l'auteur, le metteur en scène et le comédien de sa propre histoire et puisqu'il aime bien les défis, il choisit en plus de tout créer dans l'instant, avec l'autre, son partenaire de jeu.

Impossible ?  Non ! Au contraire, c'est un jeu d'enfant, au sens premier. Nous avons tous su, enfant construire dans l'instant des histoires, nous inventer des personnages, nous surprendre à évoluer dans des univers qui n'ont existé que le temps d'un après-midi entre copains ! 

Aujourd'hui, le storytelling est reconnu comme un art à part entière qui prend tout son sens lorsqu'on écoute parler Barack Obama, Steeve Jobs ou encore Greta Thunberg. Des hommes/femmes d'affaires, des politiques, des personnalités engageés... Ne seraient pas grand chose sans leur pouvoir de storytellers ! Leurs idées ne nous fascinent que parce qu'elles ont su être valorisées par leur prestance, leur conviction, leur authenticité. 

Alors, c'est quoi la recette d'une bonne histoire ? 

  • C'est avant tout un bon narrateur, charismatique, envoutant et naturel. Il laisse parler son corps, pose sa voix et capte le regard. 
  • Mais c'est aussi une organisation efficace et structurée des éléments, des idées de l'histoire, avec un fil rouge, des rebondissements et une fin à vous couper le souffle !
  • C'est bien sur un "héros" ! Celui qu'on va suivre (vous ? votre interlocuteur ? Le produit ?) et qui définit l'axe, l'objet de notre attention. 
  • Et c'est bien sur tout ce qu'il y a autour, l'univers de votre histoire, ce qui reste dans l'imaginaire de l'interlocuteur quand tout s'est évaporé : du rêve, de la poésie, du suspense, du mystère, des émotions, de l'engagement...

C'est à la portée de tous ! Curieux de découvrir et de valoriser votre potentiel de storyteller ? Ça tombe bien, on démarre sur ce mois un cycle de "Construction d'une histoire" en visio (sur inscription). Venez apprendre à raconter votre propre histoire, venez trouver votre style et votre identité d'orateur, en vous amusant ! 

Au programme : 

 


Laissez un commentaire


Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés